Les lobbyistes de Monsanto interdits au Parlement européen | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Les lobbyistes de Monsanto interdits au Parlement européen
©

Dehors

Les lobbyistes de Monsanto interdits au Parlement européen

Les chefs de file des différents groupes politiques du Parlement européen ont décidé de retirer à l’entreprise américaine son droit d’accès à l’enceinte.

Les lobbyistes du géant des pésticides américain Monsanto vont-ils trouver porte close au Parlement européen ? Les eurodéputés voulaient les entendre lors d'une audition organisée par les commissions parlementaires à l’agriculture et à l’environnement le 11 octobre sur les  Monsantopapers (des documents montrant que le groupe a pesé sur la rédaction d'articles scientifiques) et le glysophate, mais l'entreprise s'y est opposée dans un courrier dont le ton a déplu aux chefs des groupes politiques.

En conséquence, "nous venons de refuser officiellement l’accès au Parlement aux lobbyistes MONSANTO. Cette décision a été prise en conférence des Présidents le 28 septembre", a annoncé Marc Tarabella, chef de délégation PS au Parlement dans un communiqué.

Dans son courrier, Monsanto "montrait un manque de compréhension et de respect profond d'une institution publique démocratiquement élue", a résumé à l'AFP un porte-parole du Parlement. La firme affirmait dans son courrier de refus que le Parlement européen "n’était pas une enceinte appropriée pour discuter de ces sujets".

Les présidents de groupes ont donc "adopté hier une recommandation au secrétaire général d'interdire l'accès du Parlement européen aux représentants de Monsanto", a-t-il expliqué. Le secrétaire général doit maintenant "rédiger une note qui sera soumise mardi pour approbation aux questeurs" du Parlement, qui sont responsables des questions administratives et financières au sein de l'institution.

S'il n'existe au Parlement européen aucun dispositif permettant aux eurodéputés de contraindre une entreprise à se rendre à une audition, la menace de supprimer l'accès aux lobbyistes a déjà fonctionné par le passé, notamment quand MCDonald's, Amazon et Fiat avaient refusées d'être auditionnées sur le scandale des LuxLeaks.

Lu sur Euractiv

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !