Les investisseurs américains ne sont que 12% à avoir une bonne image de la France | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Les investisseurs américains ne sont que 12% à avoir une bonne image de la France
©

Le bonnet d'âne

Les investisseurs américains ne sont que 12% à avoir une bonne image de la France

Il s'agit de l'inquiétant résultat de l'édition annuelle du baromètre de la chambre de commerce américaine en France (l'AmCham) sur le moral des investisseurs américains.

Alors qu'ils étaient 56% à avoir une "perception positive" ("bonne" ou "très bonne") de la France, en 2011, les investisseurs américains ne sont plus que 12% à la préferer "par rapport à d'autres destinations d'investissement". C'est ce que révèle la quinzième édition du baromètre de la chambre de commerce américaine en France (l'AmCham) sur le moral des investisseurs américains. Pour ce baromètre, le cabinet d'étude Bain&Company interroge les dirigeants des filiales françaises sur la "perception de la France" par leur maison mère des Etats-Unis. L'enjeu est de taille puisque pas moins de 4000 entreprises américaines sont installées en France. Elles emploient 440 000 salariés.  

Et la dégringolade est rude : les perceptions négatives des américains sont passées de15% en 2011 à 34% en 2013, pour finir à 46% en 2014. Par ailleurs, selon l'Afii, l'Agence française pour les investissements internationaux, les investissements américains créateurs d'emplois ont déjà chuté de 22% en 2013. Enfin, quand on demande aux dirigents d'entreprises américaines installées en France s'ils la recommanderaient à leurs compatriotes souhaitant investir à l'étranger, ils ne sont plus que 2% à vanter les mérites de l'Hexagone. Sans surprise, les principaux problèmes soulevés par le baromètre concernent la réforme du marché du travail, l'allègement de la fiscalité et le lourd poids de l'administration dans l'économie.

Quant à l'image qu'ont les hommes d'affaire Américains de la France, elle n'est guère meilleure. Ils ont notamment été très choqués par la maladresse du gouvernement français lors des deux dernières réceptions données en leur honneur, en février et en octobre dernier.  En effet, lors des photos officielles de la réunion à l'Elysée avec les grands patrons des entreprises américaines installées en France et du Conseil "stratégique de l'attractivité" qui avait réuni une trentaine de président internationaux, François Hollande et ses ministres s'étaient placés au premier rang, relayant les investisseurs étrangers qu'ils voulaient séduire au deuxième ou troisième rang. 

Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !