Les improbables (et fort spacieux) logements gratuits dont bénéficieraient les fonctionnaires de l'Assemblée nationale | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Les improbables (et fort spacieux) logements gratuits dont bénéficieraient les fonctionnaires de l'Assemblée nationale
©Reuters

Au calme

Les improbables (et fort spacieux) logements gratuits dont bénéficieraient les fonctionnaires de l'Assemblée nationale

D'après France Inter, près de 1.700 m² seraient mis gracieusement à la disposition des fonctionnaires.

On parle souvent du manque d'espace pour les habitants parisiens... mais certains ne seraient pas à plaindre. D'aprèsFrance Inter qui a eu accès à un document listant les avantages de certains non élus à l’Assemblée nationale, des fonctionnaires du Palais Bourbon auraient accès à de spacieux logements…gratuitement.

Le secrétaire général, dont le salaire serait de 18.000 euros nets par mois, occuperait gracieusement un appartement de 182m², avec en plus, à sa disposition, un majordome. Ce dernier ne serait d'ailleurs pas vraiment à plaindre puisque, pour ses services, il aurait droit à un appartement de 49m².

Et d'autres cas interpellent : le directeur de cabinet du président de l'Assemblée aurait accès à un logement de 149 m² en plus d'un salaire 10.000 euros net par mois. Le chef du département "génie climatique" - 7 750 euros net mensuels tout de même -, bénéficie de son côté d’un appartement gratuit de 167 m². Quant au chef du service électrique (7 750 euros net mensuels également), il occuperait un logement de 107 m².

Au total, 1.700 mètres carrés seraient ainsi "offerts" gracieusement aux fonctionnaires. Le document aurait été transmis à François de Rugy, président de l'Assemblée nationale, par le premier questeur Florian Bachelier, député LREM, d'Ille-et-Vilaine, qui milite pour une baisse du train de vue du Palais Bourbon.

Lu sur France Inter

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !