Les immatriculations de voitures neuves en France ont augmenté de 15% en juin par rapport à 2014 | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
La tendance à long terme semble solide, puisque la hausse des immatriculations depuis le début de l'année s'établit à 6,1%
La tendance à long terme semble solide, puisque la hausse des immatriculations depuis le début de l'année s'établit à 6,1%
©Reuters

Cocorico

Les immatriculations de voitures neuves en France ont augmenté de 15% en juin par rapport à 2014

PSA Peugeot Citroën a fait mieux que la moyenne, enregistrant une hausse de 16,4%, tandis que le groupe Renault se contentait de 8,5%, selon les chiffres mensuels communiqués par le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA).

Les immatriculations de voitures neuves en France ont augmenté de 15% en juin, un spectaculaire rebond pour un mois comportant il est vrai deux jours ouvrables supplémentaires par rapport à la même période de 2014, selon les chiffres publiés ce mercredi 1er juillet. Le mois de juin a ainsi vu 225 645 voitures particulières mises sur les routes de l'Hexagone.

Dans le détail, PSA Peugeot Citroën a fait mieux que la moyenne, enregistrant une hausse de 16,4%, tandis que le groupe Renault se contentait de 8,5%, selon les chiffres mensuels communiqués par le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA). L'explication pourrait venir de la bonne croissance constatée le mois dernier. Ces bons chiffres effacent la baisse de 4% enregistrée en mai, due aux ponts, avec deux jours ouvrables en moins.

La tendance à long terme semble solide, puisque la hausse des immatriculations depuis le début de l'année s'établit à 6,1%, a souligné le CCFA. Le président de l'organisation professionnelle, Patrick Blain, a toutefois refusé mercredi de remonter sa prévision, évoquant "un tout petit peu trop d'aléas macro(économiques) en ce moment, notamment en Grèce". 

En juin, les constructeurs français sont restés prophètes en leur pays, détenant 59,35% du marché. Mais sur six mois, même s'ils s'accaparent les dix premières places du palmarès des modèles vendus, ils ont vu leurs positions s'effriter, puisque les immatriculations de PSA et Renault n'ont augmenté que de 3,5%, tandis que celles des groupes étrangers progressaient de 9,6%.

Lu dans Lexpress

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !