Les Etats-Unis sont persuadés que la Syrie a conservé des armes chimiques | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Les Etats-Unis sont persuadés que la Syrie a conservé des armes chimiques
©Reuters

Suspicions

Les Etats-Unis sont persuadés que la Syrie a conservé des armes chimiques

Selon le secrétaire américain à la Défense Jim Mattis, une étude israélienne a montré que le régime de Bachar al-Assad était toujours en possession de "plusieurs tonnes" d'armes chimiques.

Le secrétaire américain à la Défense Jim Mattis a affirmé ce vendredi lors d'une visite en Israël qu'il n'y avait "pas de doute" que le régime syrien a conservé des armes chimiques "en violation à son accord et à ses affirmations sur leur destruction".

Devant la presse en présence du ministre israélien de la Défense Avigdor Lieberman, Jim Mattis a aussi a mis en garde le régime syrien contre un recours aux armes chimiques après l'attaque chimique présumée du 4 avril sur une localité du nord de la Syrie. L'armée américaine avait alors réagi en menant une frappe contre une base aérienne syrienne.

"C'est une violation des résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies, et elle devra être traitée au niveau diplomatique", a ajouté le chef du Pentagone, en soulignant que la frappe américaine mettait en garde le régime de ne pas recourir "à nouveau" aux armes chimiques. Selon lui, une étude israélienne a montré que le régime de Bachar al-Assad était toujours en possession de "plusieurs tonnes" d'armes chimiques.

De son côté, le président syrien, Bachar al-Assad, a fermement démenti avoir utilisé des armes chimiques, qualifiant les multiples accusations de "fabrication à 100 % de l'Occident". Il a répété à plusieurs reprises que son régime ne possédait plus d'armes chimiques depuis leur destruction en 2013 après un accord américano-russe sur le démantèlement de l'arsenal chimique de la Syrie, encadré par une résolution du Conseil de sécurité de l'ONU.

>>> À lire aussi : Bachar al-Assad crie à l’intox sur l’emploi d’armes chimiques : ce qu'on sait vraiment de l’attaque de Khan Cheikhoun 

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !