Législatives : François Bayrou en désaccord avec Emmanuel Macron | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Législatives : François Bayrou en désaccord avec Emmanuel Macron
©JOEL SAGET / AFP

Le sage a parlé

Législatives : François Bayrou en désaccord avec Emmanuel Macron

Le président du MoDem estime que ce n'est "pas le moment d'annoncer des investitures aux législatives".

Il semblerait que François Bayrou et Emmanuel Macron soit en désaccords.  Le président du MoDem juge que ce n'était "pas le moment d'annoncer des investitures" d'En Marche! "aux législatives" alors qu'Emmanuel Macron a promis qu'il en annoncerait "beaucoup" entre les deux tours de la présidentielle.

"C'est une idée qui n'est pas cohérente"

"L'idée que l'on polluerait, ou que l'on troublerait, ou que l'on pèserait sur l'élection présidentielle, par la distribution d'investitures pour les élections législatives qui vont venir plusieurs semaines après, est une idée baroque", a expliqué François Bayrou dans l'émission "L'Épreuve de vérité" diffusée sur Public Sénat, en partenariat avec l'AFP, les Echos et Radio Classique. "En tout cas, moi je considère que c'est une idée qui n'est pas cohérente", a insisté le maire de Pau.

"Tout le monde sait que quand il y a des investitures, ça provoque des sentiments mitigés chez les uns et les autres, chez ceux qui souhaitent avoir ces investitures. Ce n'est donc pas le moment, entre les deux tours d'une élection présidentielle, d'annoncer des investitures aux législatives", a encore souligné François Bayrou, en contradiction donc avec Emmanuel Macron. 

>>> À lire aussi : Macron président ? Le rude casse-tête de la composition d’un gouvernement En Marche pour aller aux législatives

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !