Législatives : dans sa circonscription, Patrick Balkany soutient la candidate En Marche contre le candidat investi par Les Républicains | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Législatives : dans sa circonscription, Patrick Balkany soutient la candidate En Marche contre le candidat investi par Les Républicains
©Reuters/Charles Platiau

Refus

Législatives : dans sa circonscription, Patrick Balkany soutient la candidate En Marche contre le candidat investi par Les Républicains

"Il faut entretenir de bonnes relations avec le député de sa circonscription quand on est maire", s'est notamment justifié Patrick Balkany.

Qualifiant le candidat investi par les Républicains dans sa circonscription comme son "opposant de toujours", Patrick Balkany a annoncé ce lundi son soutien à la candidat de La République en Marche (LREM). 

Le maire de Levallois-Perret a ainsi appelé les électeurs de la 5e circonscription des Hauts-de-Seine à voter pour Céline Calvez (REM), arrivée largement en tête au premier tour avec 41,7% des voix. 

>>>> À lire aussi : Législatives : mécontent du candidat investi par Les Républicains, Patrick Balkany fait retirer les affiches de François Fillon à Levallois

La candidate de la majorité présidentielle "est une femme charmante", a simplement déclaré Patrick Balkany pour justifier son choix. "Il a fallu lui envoyer un GPS !", avait-il pourtant ironisé avant le premier tour, dénonçant le parachutage de la candidate LREM. 

"J'ai constaté que les Français souhaitent que le président ait une très large majorité (…) il faut entretenir de bonnes relations avec le député de sa circonscription quand on est maire (…) Je ne vois pas pourquoi je soutiendrais mon opposant de toujours, qui me critique, qui n'a aucun intérêt pour la ville", a ajouté Patrick Balkany. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !