Législatives : "aucune alliance" entre le Front national et Debout la France | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Législatives : "aucune alliance" entre le Front national et Debout la France
©ALAIN JOCARD / AFP

Chacun pour soi

Législatives : "aucune alliance" entre le Front national et Debout la France

"Aucune alliance ni accord législatif n'ont été passés. Le mouvement compte jouer un rôle central dans la recomposition de la vie politique française", assure le parti de Nicolas Dupont-Aignan dans un communiqué.

Dans un communiqué publié mardi 30 mai, Debout la France explique n'avoir passé "aucune alliance ni accord législatif" avec le Front national, dont certains dirigeants assurent pourtant que les candidats de DLF pourraient se désister au profit des candidats FN qualifiés pour le second tour de l'élection. 

Revendiquant une "indépendance totale du mouvement", le parti de Nicolas Dupont-Aignan a souffert du départ de plusieurs vice-présidents depuis l'entre-deux-tours de l'élection présidentielle. 

>>>> À lire aussi : Ce que l’irruption de Nicolas Dupont-Aignan pourrait changer aux rapports de force au sein du FN

"Aucune alliance ni accord législatif n'ont été passés. Le mouvement compte jouer un rôle central dans la recomposition de la vie politique française", peut-on aussi lire dans le communiqué de DLF, dont le bureau national a "tenu d'abord à réaffirmer sa fidélité et son entier soutien à Nicolas Dupont-Aignan". 

Celui-ci "a acté la présence de plus de 400 candidats aux prochaines élections législatives qui présenteront le choix d'une offre gaulliste et humaniste aux Français. Le Bureau national rappelle l'impasse que constitue le vote 'LR'. Ce parti, se situant à la fois en soutien et en opposition à la politique d'Emmanuel Macron, ne peut constituer une force crédible d'opposition", poursuit DLF, sans mentionner directement le Front national. 

Lu sur Europe 1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !