Le robot Curiosity s'est posé sans encombres sur Mars | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
Représentation schématique de la sonde Curiosity de 900 kg.
Représentation schématique de la sonde Curiosity de 900 kg.
©Capture d'écran

Sain et sauf

Le robot Curiosity s'est posé sans encombres sur Mars

Il doit notamment rechercher des traces de vie.

A lire aussi sur ce sujet : Après le robot Curiosity... Enverrons-nous un jour un homme sur Mars ?

[Mis à jour à 9h30]

Le président américain Barack Obama a réagi, qualifiant l’atterrissage sur Mars du robot Curiosity d'"exploit technologique sans précédent". "L’atterrissage réussi de Curiosity - le plus perfectionné des laboratoires à se poser sur une autre planète - constitue un exploit technologique sans précédent qui restera comme un jalon de fierté nationale à l’avenir", a-t-il dit dans un communiqué.

Le robot de la NASA baptisé Curiosity a "amarsi" ce matin avec succès, a confirmé le Jet Propulsion Laboratory en Californie. Très ponctuelle, la machine qui devait arriver à 7h30 s'est posée à 7h31 précisément.

Gros comme une petite voiture, le robot a coûté 2 milliards d'euros à la fabrication. Curiosity doit notamment rechercher si Mars a pu ou non héberger de la vie à un moment de son histoire.

Après 8 mois de voyage dans l'espace, le rover s'est posé au cratère de Gale après une procédure d’atterrissage périlleuse.

Pour se faire une idée de ce à quoi la manœuvre a pu ressembler, en voici une représentation imagée :

Le robot a déjà envoyé son premier souvenir de voyage.

La NASA a réussi l'atterrissage automatique du robot, une opération qui a échoué historiquement dans 60% des tentatives à cause de la faible densité de l'atmosphère martienne.

La capsule a d'abord été freinée par son bouclier dans le ciel martien avant de déployer un parachute pour franchir le mur du son. La descente finale a été ralentie par des moteurs fusées, puis des treuils ont délicatement posé le robot sur le sol rouge.

Lu sur Le Nouvel Obs

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !