Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
©

Baroud d'honneur

Le retour du franc

Il reste à peine plus d’un mois pour définitivement échanger les derniers billets de l’ancienne devise.

Le 17 février il sera trop tard. C’est la date limite pour changer les derniers francs, dix ans pile après que l’euro a définitivement remplacé, au terme de quelques semaines de cohabitation, l’ancienne devise française. Conséquence presque étonnante : de plus en plus de commerces acceptent à nouveau d’être payés en franc.

Ainsi à Saverdun, dans l’Ariège, où une trentaine de commerçants ont encaissé environ 15 000 francs en billets. C’est-à-dire environ 2 200 euros. L’idée est de faciliter la démarche des clients, car il  n’est pas évident que tous pensent à se rendre à l’antenne locale de la Banque de France la plus proche de chez eux. A Mont-de-Marsan ou à Nice, des commerces ont lancé des opérations similaires. Un moyen comme un autre de se faire de la clientèle. 

Les francs se trouvent encore chez des personnes âgées, dans de vieux vêtements, des coffres. Et pour plusieurs commerçants, la date limite du 17 février, relayée par les médias, devrait provoquer une dernière vague de prise de conscience. Selon la Banque de France,  fin 2010, 50 millions de billets des séries encore échangeables, pour une valeur en euros de 602 millions.

Lu sur Libération.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !