Le questionnaire de santé est supprimé pour les prêts immobiliers inférieur à 200.000 euros | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
Immobilier
Immobilier
©Flickr

Loi

Le questionnaire de santé est supprimé pour les prêts immobiliers inférieur à 200.000 euros

Les députés et les sénateurs se sont mis d'accord pour une fois

Les députés et sénateurs réunis en commission mixte paritaire (CMP), ont voté un texte qui prévoit la suppression du questionnaire médical pour les prêts immobiliers inférieurs à 200 000 euros (par personne, donc 400 000 euros si l’on emprunte à deux) et dont le terme intervient avant le soixantième anniversaire de l’emprunteur indique Le Monde.

Actuellement ce questionnaire oblige personnes malades – et anciens malades – à emprunter à des tarifs élevés, voire prohibitifs, en raison de l’assurance attachée au crédit immobilier.

En pratique, quand on souscrit un prêt, il ne sera plus nécessaire de déclarer sa maladie à l’assureur si les traitements sont terminés depuis au moins cinq ans, comme c’était déjà le cas déjà depuis 2020 pour les cancers survenus avant l’âge de 21 ans. C’était une promesse de campagne d’Emmanuel Macron, en 2017 précise Le Monde.

« Une marche de plus a été franchie vers la guérison sociale » des personnes ayant eu un cancer, se réjouit de son côté Catherine Simonin, administratrice de la Ligue nationale contre le cancer citée par le quotidien du soir.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !