Le propriétaire d'un site pornographique et 4 autres personnes placées en garde à vue accusées de violences sexuelles lors de tournages de films | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Justice
Justice
Justice
©Flickr/Su morais

Justice

Le propriétaire d'un site pornographique et 4 autres personnes placées en garde à vue accusées de violences sexuelles lors de tournages de films

Dans le cadre d'une enquête pour des faits supposés de proxénétisme, complicité de viol et d'agressions sexuelles

Le propriétaire du site pornographique "Jacquie et Michel", Michel Piron, et quatre autres personnes ont été placés en garde à vue mardi matin dans une enquête ouverte à Paris pour "viols" et "proxénétisme", selon le parquet de Paris cité par BFMTV.

Michel Piron et sa femme "ont été placés en garde à vue ce matin dans le cadre d'une enquête préliminaire" ouverte en juillet 2020 "pour des faits supposés de proxénétisme, complicité de viol et complicité d'agressions sexuelles entre 2009 et 2015", a annoncé l'avocat du groupe Ares, détenteur du site, Me Nicolas Cellupica.

L'enquête a été ouverte après un signalement effectué par plusieurs associations.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !