Le programme de François Fillon ne freinerait pas la droitisation des fonctionnaires | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Le programme de François Fillon ne freinerait pas la droitisation des fonctionnaires
©AFP

Prévisions

Le programme de François Fillon ne freinerait pas la droitisation des fonctionnaires

Ils seraient entre 18,8 et 21% à voter pour l'ancien premier ministre au premier tour, selon une étude de Cevipof (Science po).

Selon une enquête publiée par le Cevipof (Sciences po), le projet libéral de François Fillon ne freinerait pas la droitisation des fonctionnaires, qui profite plus aux candidats de la droite parlementaire qu'au Front national. En effet, malgré la volonté du candidat à la présidentielle de supprimer 500 000 emplois dans la fonction publique sur la durée du quinquennat, les fonctionnaires ne se sont pas réorienté à gauche.

Les fonctionnaires préfèrent les candidats de la droite

Pour arriver à cette conclusion, le Cevipof a étudié plusieurs cas de vote des fonctionnaires. Il s'avère qu'au premier tour, ils seraient entre 20,7 et 22,2% à voter pour Marine Le Pen, bien qu'en recul depuis le mois de mai. Entre 18,8 et 21% seraient pour François Fillon.

À gauche, ils seraient entre 15,3 et 16,5% à voter pour Manuel Valls. Jean-Luc Mélenchon rassemblerait entre 15,2 et 16,7% de votes. D'après l'enquête, les intentions de vote en faveur de Manuel Valls sont encore plus basses en décembre 2016 que celles enregistrées en faveur de François Hollande en mai 2016, avec une perte d'attractivité du candidat socialiste de 2 à 3 points en moyenne.

En outre, entre 29,4 et 39,5% des salariés du public voteraient pour un candidat de gauche. Une baisse donc depuis le mois de mai (41%).

Cette étude s'inscrit dans une enquête électorale plus vaste démarrée en novembre 2015 et dont la dernière vague a été menée auprès de 18 013 personnes interrogées entre le 2 et le 8 décembre.

>>> À lire aussi : Garder le cap ou lâcher du lest (sans en avoir l'air) : l'équipe Fillon s'interroge sur sa stratégie

Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !