Le pape François se justifie : "non, je ne suis pas marxiste" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Le pape François se justifie : "non, je ne suis pas marxiste"
©

Oh mon Dieu !

Le pape François se justifie : "non, je ne suis pas marxiste"

Les ultra-conservateurs américains l'avait accusé de marxiste après sa diatribe contre le libéralisme sauvage.

Le pape François écrit beaucoup. Et certains de ses textes ne laissent pas indifférents. C'est le cas de "Evangelii Gaudium", publiée fin novembre, dans laquelle il dénonce la dictature d'un marché "implacable" qui crée une "culture du déchet". Il n'en fallait pas plus pour réveiller les ultra-conservateurs américains qui l'ont traité de "marxiste". Une accusation que le souverain pontife a prise très au sérieux, se sentant obligé d'y répondre, dimanche dans une interview du journal La Stampa.

"L'idéologie marxiste est erronée. Mais dans ma vie, j'ai rencontré de nombreux marxistes qui sont des gens très bien, donc je ne m'en offusque pas" a-t-il dit. Selon lui, cette analyse n'était pas un "travail d'expert" mais elle s'inscrivait dans la doctrine sociale de l'Eglise catholique. "Cette condamnation ne fait pas de moi un marxiste" a ajouté François. 

"Evangelii Gaudium" a donc fait beaucoup parler mais finalement le pape François a su "calmer le jeu". D'ailleurs, ses biographes sont montés au créneau pour prendre sa défense en disant qu'il n'était en rien un marxiste. Ils rappellent en effet, qu'avant de devenir pape, Bergoglio s'est heurté frontalement aux prêtres jésuites d'extrême gauche tentés par le marxisme proposant une "théologie du peuple" non marxiste en Argentine.

Lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !