Le pape François en Asie : arrivé en Corée du Sud, il est accueilli par des roquettes nord-coréennes | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
L'arrivée du pape François en Corée
L'arrivée du pape François en Corée
©Reuters

Conquête

Le pape François en Asie : arrivé en Corée du Sud, il est accueilli par des roquettes nord-coréennes

Le pape François en Asie : arrivé en Corée du Sud, il est accueilli par des roquettes nord-coréennes.

C'est la première visite papale en Asie depuis  15 ans. A peine atterri à l'aéroport Incheon à Séoul, le pape François a été accueilli sur un tapis rouge par la présidente sud-coréenne Park Geun Hye. Quelques minutes plus tard seulement, alors que le pape s'engouffrait dans une voiture noire pour se diriger vers la capitale, trois missiles de courte portée ont été tirés en mer par la Corée du Nord. Ces roquettes ont été lancées depuis Wonsan, une ville nord-coréenne portuaire, avant d'atterrir 220 km plus loin dans la mer, à l'est de la péninsule coréenne.  

Première fois également qu'un pape visite la Corée du Sud en 25 ans, ce séjour de 5 jours représente donc un objectif stratégique pour le Vatican en Asie. Il s'agit pour le pape François d'entamer un dialogue de paix portant sur le conflit entre les deux Corées séparées depuis 1953 mais également d'y développer le catholicisme. Les catholiques représentent 10,7% de la population sud-coréenne.

En comptant le Brésil et le Proche-Orient, il s'agit du troisième déplacement du pape depuis sa nomination en mars 2013. Ce voyage en Corée sera suivi en janvier 2015 d'une visite au Sri Lanka et aux Philippines, le pays le plus catholique d'Asie. 

lu sur nouvelobs

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !