Le pape François appelle le secteur pétrolier et gazier à respecter l’accord de Paris sur le climat | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Le pape François appelle le secteur pétrolier et gazier à respecter l’accord de Paris sur le climat
©TIZIANA FABI / AFP

Sinon, c'est l'Enfer

Le pape François appelle le secteur pétrolier et gazier à respecter l’accord de Paris sur le climat

Le souverain pontife a rencontré des responsables de plusieurs acteurs majeurs du secteur, comme BP, Royal Dutch Shell et la compagnie publique norvégienne Equinor.

Le pape François est inquiet des conséquences du réchauffement climatique et a tenu à le faire savoir, ce samedi, aux responsables du secteur pétrolier et gazier. Lors d'une conférence consacrée à la transition énergétique, il a jugé "inquiétant" que les émissions de dioxyde de carbone et de gaz à effet de serre "restent très élevées", plus de deux ans après l'accord de Paris sur le climat (COP21). 

"Encore plus inquiétant est la recherche continuelle de nouvelles réserves d’énergies fossiles alors que l’accord de Paris appelle clairement à laisser dans le sol la plupart d’entre elles. La civilisation a besoin d’énergie mais l’énergie ne doit pas détruire la civilisation", a déclaré le pape, incitant les entreprises du secteur à respecter l'accord de Paris.

Ce n'est pas la première fois que le pape s'empare de cette question, qui était au centre de sa seconde encyclique, en 2015. "Les effets du changement climatique ne sont pas répartis uniformément. Ce sont les pauvres qui souffrent le plus des ravages du réchauffement", a-t-il expliqué, mettant en avant les conséquences sur l’agriculture, l’accès à l’eau et l’exposition aux catastrophes climatiques.

Lu dans Les Echos

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !