Le niveau d'anticorps protecteurs chez les personnes atteintes une première fois par le coronavirus diminue "assez rapidement" ensuite | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Masque contre le coronavirus
Masque contre le coronavirus
©NICOLAS ASFOURI / AFP

Immunité

Le niveau d'anticorps protecteurs chez les personnes atteintes une première fois par le coronavirus diminue "assez rapidement" ensuite

Une équipe de l'Imperial College de Londres a constaté que le nombre de personnes testées positives pour les anticorps avait baissé de 26% entre juin et septembre

Plus de 350 000 personnes ont subi en Angleterre, un test d'anticorps dans le cadre de l'étude REACT-2. Lors de la première série de tests, fin juin et début juillet, environ 60 personnes sur 1 000 avaient des anticorps détectables selon l'Imperial College de Londres cité par la BBC.

Mais dans la dernière série de tests, en septembre, seulement 44 personnes sur 1000 étaient positives. Cela suggère que le nombre de personnes ayant des anticorps a diminué de plus d'un quart entre l'été et l'automne.

Par contre, le nombre de personnes travaillant dans l'univers de la santé porteurs d'anticorps est resté relativement élevé, ce qui, selon les chercheurs, pourrait être dû à une exposition régulière au virus.

"Je dirais qu'il semble que l'immunité diminue au même rythme que les anticorps diminuent, et que c'est donc une indication de la diminution de l'immunité." explique professeur Wendy Barclay.

Pour l'instant, il y a eu très peu de cas confirmés de personnes ayant contracté Covid deux fois. Cependant, les chercheurs préviennent que cela peut être dû au fait que l'immunité commence à peine à s'estomper depuis les pics d'infection de mars et avril.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !