Le moral des patrons de TPE repart à la hausse | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Le moral des patrons de TPE repart à la hausse
©Flickr/MiiiSH

Ma petite entreprise

Le moral des patrons de TPE repart à la hausse

Toutefois, 78% d'entre eux estiment que les mesures annoncées dans le cadre du pacte de responsabilité "vont rester à l'état de paroles", selon une enquête de l'Ifop pour la société Fiducial.

Le baromètre trimestriel des très petites entreprises (TPE), publié ce vendredi, montre un regain de confiance des petits patrons français envers le gouvernement. Cela contraste avec les niveaux les plus bas établis fin 2013.

Concrètement, 22% (+4 points en trois mois) se disent "optimistes pour le climat général des affaires" et 47% (+3 points) pour leur "propre activité". L’annonce de la mise en place du pacte de stabilité annoncé par François Hollande à la mi-janvier semble avoir rassuré les 2,4 millions de chefs de petites entreprises, dont 20% accordent leur confiance au chef de l’Etat, soit sept points de plus que lors des précédentes enquêtes.

Toutefois, une très large majorité d’entre eux (78%) redoutent que cette annonce ne soit pas réellement illustrée par des faits concrets. 30% estiment pourtant que la mise en place du pacte de stabilité permettrait de réduire le coût du travail et permettrait une relance de la croissance et de l’emploi.

Enfin, toujours concernant les perspectives sur l’année 2014, on constate que les espoirs d’une amélioration sont très minces puisque 84% des patrons pensent maintenir à l’identique leurs effectifs quand 10% estiment être en mesure de créer des emplois dans leur entreprise. Une hausse de cinq points tout de même par rapport à la fin 2013.

L'enquête a été réalisée du 20 au 31 janvier auprès d'un échantillon de 1.001 dirigeants de TPE de 0 à 19 salariés raisonné sur les critères secteur d'activité de l'entreprise, taille de l'entreprise, région d'implantation de l'entreprise et interrogé par téléphone.

Lu sur Boursorama

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !