Le Maire, Philippot, Urvoas, Hulot… les réactions politiques de la matinée | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Le Maire, Philippot, Urvoas, Hulot… les réactions politiques de la matinée
©Reuters

Dans l'actu

Le Maire, Philippot, Urvoas, Hulot… les réactions politiques de la matinée

Assimilation, élections présidentielles et radicalisation étaient au coeur de l’actualité politique des matinales ce mercredi.

Le candidat à la primaire de droite Bruno Le Maire était l'invité politique d'iTELE mercredi 21 septembre. L'ancien ministre de l'Agriculture a présenté les grandes lignes de son programme, qualifiant au passage la situation à Calais de "honte pour la France".


Le candidat à la primaire de droite Bruno Le... par ITELE

Invité ce mercredi de franceinfo, Florian Philippot, vice-président du Front national, a estimé que l'assimilation "fonctionnait de plus en plus mal. Il faut arrêter l'immigration" car "il y a bien un lien avec l'immigration". "Je ne veux pas qu'entrent en France des personnes qui mettent la religion au-dessus de la République. Il va falloir reprendre le grand travail de l'assimilation républicaine. Il faut qu'à l'école on réapprenne la fierté d'être français".


Florian Philippot appelle à "reprendre le grand... par franceinfo

Au micro de France Inter, Nicolas Hulot a évoqué sa décision de ne pas se présenter aux élections présidentielle de 2017. "Je ne voulais pas nourrir une promesse que je ne me sentais pas capable de tenir. La dynamique d'une campagne me dépassait". Il a également chargé Nicolas Sarkozy, qui avait déclaré qu'il fallait "être arrogant comme l’homme pour penser que c’est nous qui changions le climat". Le présentateur d'Ushuaia rétorque : "Je ne m'attendais pas à un retour des climatosceptiques.  "Qu'un ancien/futur président méprise ainsi la classe scientifique ça fait peur".


Nicolas Hulot : "J'ai pris une décision de... par franceinter

Invité de RTL ce mercredi matin, le garde des Sceaux Jean-Jacques Urvoas est revenu sur les agressions de surveillants et le problème des unités de déradicalisation dans les prisons. Il a relevé une augmentation des agressions de surveillants par des détenus. "Il en existe tous les jours en détention", affirme le ministre de la Justice.  Selon lui, on en dénombrait 4000 en 2015, contre 2500 rien qu'entre janvier et août 2016. "La surpopulation en est pour l'essentiel la responsable", a estimé le ministre.


Prisons : "Ne me demandez pas de régler en... par rtl-fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !