Le Ku Klux Klan soutient officiellement Donald Trump | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Le Ku Klux Klan soutient officiellement Donald Trump
©

Fan-club

Le Ku Klux Klan soutient officiellement Donald Trump

Le clan du candidat républicain à la présidence est embarrassé.

Le célèbre journal Ku Klux Klan a officialisé son soutien au candidat à la présidentielle républicain Donald Trump dans son édition d’automne. Sur sa première page, le journal a utilisé le titre du slogan du milliardaire : "Rendons sa grandeur à l’Amérique".

Le Pasteur Thomas Robb, directeur national des Chevaliers du KKK, a écrit dans le journal trimestriel The Crusader que "Alors que Trump veut redonner sa grandeur à l’Amérique, nous devons nous demander : ‘Qu’est-ce qui a fait la grandeur de l’Amérique en premier lieu ?’ La courte réponse à cela est simple. L’Amérique était grande non pas en raison de ce qu’ont fait nos aïeux – mais en raison de ce qu’étaient nos aïeux". "L’Amérique a été fondée en tant que république chrétienne blanche. Et elle a tiré sa grandeur en tant que république chrétienne blanche", a-t-il écrit.

Thomas Robb a notamment indiqué mardi au Washington Post que lui et d’autres affiliés au KKK "apprécient ses visions nationalistes et ses paroles concernant la clôture des frontières aux étrangers clandestins". Toutefois, il a assuré que l’article publié en première page n’est "pas un appui parce que, comme avec qui que soit, il y a des choses sur lesquelles vous êtes en désaccord. Mais il reflète d’une certaine façon ce qu’il est en train de survenir dans le monde entier. Il semble qu’il y ait une résurgence des nationalismes partout dans le monde, alors que les ressortissants revendiquent leurs frontières".

Dans son édition de l’automne 2016, le KKK a aussi publié des articles sur l’imminent danger couru par le second amendement, William Churchill et les "Juifs terroristes", l’enfant illégitime présumé de Bill Clinton et l’immigration non-blanche en Europe.

Le clan de Trump est embarrassé

Cependant, dans un communiqué publié mardi, l’équipe de campagne de Trump a annoncé que le candidat et son entourage "dénoncent la haine sous quelque forme que ce soit. Cette publication est répugnante et son point de vue n’est pas représentatif des dizaines de millions d’Américains qui s’unissent derrière notre campagne".

>>> À lire aussi : Surpris par la remontée de Trump dans les sondages ? Peut-être le moment de se préoccuper des électeurs américains plutôt que des mille et un défauts du candidat

Ce n'est pas la première fois que le KKK s'intéresse à Donald Trump. Au début de l’année, son ancien leader, David Duke (raciste et antisémite déclaré) avait appuyé Trump, recommandant vivement à ses partisans de voter en sa faveur lors des élections présidentielles. Lors d'une interview accordée à CNN, le candidat à la Maison Blanche a avoué qu'il ne savait "rien de David Duke". 

Depuis le début de sa campagne, Donald Trump attire les soutiens de nationalistes blancs et du parti nazi américain. Au mois d’août, le président du parti nazi américain avait affirmé que la candidature de Trump offrait une "réelle opportunité" de construire le mouvement nationaliste blanc.

Lu sur Washington Post

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !