Le gouvernement dévoile le calendrier du futur métro du Grand Paris | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Le gouvernement dévoile le calendrier du futur métro du Grand Paris
©Thomas SAMSON / AFP

Nouvelles

Le gouvernement dévoile le calendrier du futur métro du Grand Paris

"La vérité oblige à dire que le calendrier de mise en service des différents tronçons du Grand Paris Express, tel qu'il est connu actuellement, ne correspond plus à la réalité", a déclaré le Premier ministre Edouard Philippe.

Ce jeudi 22 février, le Premier ministre Edouard Philippe et la ministre des Transports Elisabeth Borne ont dévoilé le calendrier du futur métro du Grand Paris. « La vérité oblige à dire que le calendrier de mise en service des différents tronçons du Grand Paris Express, tel qu'il est connu actuellement, ne correspond plus à la réalité », a déclaré le chef du gouvernement, affirmant que l'intégralité du projet serait réalisée comme prévu en 2030.

Cependant des retards sont prévus pour certaines lignes. En 2024 devraient être terminées : la ligne 14 - qui doit relier Saint-Denis Pleyel à l'aéroport d'Orly en traversant la capitale ; la ligne 16, qui devrait bien arriver à Clichy Montfermeil (Seine-Saint-Denis) et la ligne 15 sud reliant Pont de Sèvres à Noisy-Champs (son bouclage final aurait cependant lieu en 2030). Quant à la ligne 17, qui devrait relier Saint-Denis Pleyel au Mesnil-Amelot, elle sera mise en service en 2027, selon la ministre des Transports. In fine, la ligne 18 - qui ira de l'aéroport d'Orly au plateau de Saclay - ne sera pas terminée avant 2027. Sa section permettant d'aller jusqu'à Versailles ne devrait pas voir le jour avant 2030. A noter que pour le moment, seuls les travaux de prolongement de la ligne 14 ont commencé. Autre souci, la main-d'œuvre. Selon Edouard Philippe, « il faudra employer et former plus de 15.000 femmes et hommes ».

Autre problème et non des moindres : la facture qui ne cesse de s’envoler. Chiffré à 19 milliards d'euros lors du débat public en 2010, le super-métro devrait finalement coûter 35 milliards, et la note atteint même 38,5 milliards. « Mais mon rôle c'est de rappeler le principe de réalité et de redonner de la robustesse à un projet qui pourrait trembler sur ses bases », a déclaré Edouard Philippe, annonçant un changement de direction de la Société du Grand Paris. In fine, le chef de l'exécutif a également indiqué que le député LR Gilles Carrez, membre de la commission des finances, allait prochainement faire des propositions au gouvernement afin de « consolider le modèle économique de la Société du Grand Paris ».

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !