Le Front National a suspendu Marie-Christine Arnautu, trop proche de Jean-Marie Le Pen | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Trop proche de Jean-Marie Le Pen, Marie-Christine Arnautu a été suspendue!
Trop proche de Jean-Marie Le Pen, Marie-Christine Arnautu a été suspendue!
©REUTERS/Gonzalo Fuentes

Bon vent !

Le Front National a suspendu Marie-Christine Arnautu, trop proche de Jean-Marie Le Pen

Marie-Christine Arnautu, vice-présidente du Front national, a été exclue du parti pour quinze mois après avoir participé au 1er mai organisé par l'ex-leader frontiste.

Marie-Christine Arnautu, vice-présidente du Front national, a perdu sa place pour une durée de quinze mois. Cette figure historique du parti a été sanctionnée par ses pairs après avoir participé, le 1er mai, à un hommage à Jeanne d’Arc organisé par Jean-Marie Le Pen. Ce dernier a été exclu du parti en août 2015.

« Si des cadres se rendent là-bas, ce sera un acte d’hostilité. Donc ils passeront en commission de discipline », avait prévenu à l’avance le vice-président Florian Philippot. Des propos qui n'ont pas dissuadé Marie-Christine Arnautu et deux autres eurodéputés frontistes, Bruno Gollnisch et Mireille d’Ornano, de se rendre au rassemblement place des Pyramides à Paris. Cependant, plus tard dans la journée, ils se sont vus interdire l’accès au « banquet patriote » organisé par le FN. Membres des instances dirigeantes du parti, Gollnisch et Arnautu avaient également été priés d’en démissionner. Si le premier s’était exécuté pour la forme et a été gracié par une Marine Le Pen soucieuse d’apaisement, la seconde est passée ce lundi devant le bureau exécutif réuni en formation disciplinaire.

Pour les responsables frontistes, cette procédure était une question de « cohérence politique ». Cependant, pour Marie-Christine Arnautu ce n'était que la conséquence de ses désaccords avec Florian Philippot, notamment en matière sociétale. Portée sur les questions familiales, Marie-Christine Arnautu avait contesté certaines prises de position du vice-président du FN.

A LIRE AUSSI : Harcèlement sexuel : et au Front National rien ?

Lu sur Libération

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !