Le FN aurait emprunté 40 millions d'euros à une banque russe, "délirant" répond Marine Le Pen | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
40 millions d'euros et non 9 millions d'euros auraient été empruntés par le FN
40 millions d'euros et non 9 millions d'euros auraient été empruntés par le FN
©REUTERS/Philippe Wojazer

Qui dit vrai ?

Le FN aurait emprunté 40 millions d'euros à une banque russe, "délirant" répond Marine Le Pen

Mediapart avance que le parti a emprunté cette somme et non 9 millions d'euros comme évoqué plus tôt.

Quelle est la somme réellement emprunté par le Front national à une banque russe ? Au départ, il s'agissait d'un prêt de 9 millions d'euros consenti par le parti auprès de la First Cezch Russian Bank (FCRB). Mais rebondissement mercredi soir. En effet, Mediapart affirme qu'en plus de cette somme, une tranche de 31 millions d'euros pourrait s'ajouter, soit 40 millions d'euros au total.

Selon une source faisant partie du bureau politique du FN, "les responsables du Front national ont voulu emprunter en Russie une somme globale de 40 millions d'euros. (...) La tranche de 9 millions est arrivée, 31 vont suivre". Un prêt contracté en Russie après le refus des établissements français. Mais Marine Le Pen conteste la véracité de ces informations. 

"C'est fantaisiste, délirant. Il n'a jamais été question d'un prêt de 40 millions d'euros. Nous avons sollicité 9 millions d'euros et nous avons obtenu 9 millions d'euros. Nous serions bien débiles de mentir sur un tel sujet : les comptes du FN font l'objet de la surveillance de deux commissions" explique la présidente du parti avant d'ajouter, "s'il y a 40 millions d'euros, ils vont m'en apporter la preuve !".

"Il n’y a pas de première tranche ou de deuxième tranche, simplement moi j’ai toujours dit que d’ici les législatives on avait besoin de 35 à 40 millions d’euros" a dit pour sa part Wallerand de Saint-Just, le trésorier du part. 

A LIRE AUSSI - Changement de nom du FN : 63% des électeurs de Marine Le Pen en 2012 y sont indifférents

Lu su mediapart

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !