Le coût du Grand Paris Express dérape déjà de 13 milliards d'euros | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Le coût du Grand Paris Express dérape déjà de 13 milliards d'euros
©Jean-Pierre Dalbéra/Flickr CC BY

Supriiiiise

Le coût du Grand Paris Express dérape déjà de 13 milliards d'euros

Estimée à 22 milliards d'euros en 2010, la facture du métro automatique atteint déjà 35 milliards.

Le "chantier du siècle" en Île-de-France s'est-il engagé sur de mauvais rails ? Le projet de la Société du Grand Paris (SGP) de livrer d’ici 2024 au moins deux ou trois des quatre nouvelles lignes de métro (15, 16, voire 17), ainsi que le rallongement de la ligne 14, actuellement en chantier, devrait coûter bien plus cher que prévu : 35 milliards d’euros, alors que l’estimation initiale de 2010 avait chiffré le chantier de ce "Grand Paris Express" à 22 milliards d’euros.

Selon le site spécialisé Mobilettre, ce chiffre de 35 milliards d'euros évoqué lors d’une réunion ministérielle à Matignon début août correspond à une explosion des coûts de 25 %, due notamment à des défauts de maîtrise d’ouvrage et de process des achats. 

"Dans un chantier de cette ampleur, les coûts sont sans cesse réévalués. Il est toujours difficile de calculer le coût précis des aléas de chantier", explique un proche du dossier. D'autres connaisseurs du sujets évoquent des appels d'offre qui auraient poussé les coûts à la hausse. Ainsi, pour la ligne 15 Sud (Pont de Sèvres - Noisy-Champs), 3,7 milliards d'euros de marché ont été attribués à Vinci, Bouygues et Eiffage. Les trois géants du BTP se sont-ils entendu pour gonfler les factures ? "Cela bruisse de rumeurs. Quand des tronçons dépassent les 200 millions d'euros par kilomètre, c’est qu’il y a un loup", glisse un bon connaisseur du Grand Paris.

Alors qu'il est difficile politiquement de renoncer à certaines lignes promises aux élus et aux habitants, le calendrier et le dimensionnement des lignes les moins rentables pourraient être revus, selon Mobilettre.

Lu dans Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !