Le café peut-il allonger l’espérance de vie ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Le café peut-il allonger l’espérance de vie ?
©

L'utile et l'agréable

Le café peut-il allonger l’espérance de vie ?

Les effets du café seraient même plus efficaces pour les femmes, chez qui les chercheurs ont constaté -15% de décès contre 10% chez les hommes.

Selon une récente étude, les personnes qui boivent du café auraient moins de risques de mourir prématurément que celles qui n'en consomment pas. Une découverte plutôt paradoxale, pour une boisson qui n'a pas toujours la cote en matière de santé.
Les études sanitaires autour du café ne manquent pas, et "les résultats sont vraiment mitigés" reconnaît Neal Freedman, de l'Institut National contre le Cancer, qui a dirigé l'étude publiée aujourd'hui dans le New England Journal of Medicine. "Selon certaines études, le café pourrait accroître le risque de certaines maladies et selon d'autres le café pourrait proteger aussi contre certains troubles."
Pour en avoir le coeur net, Freedman et son équipe ont mis sur pied une étude plus large afin de clarifier la relation entre café et santé. Pour ce faire, ils ont passé en revue les données de plus de 400 000 Americains entre 50 et 71 ans.
"Nous avons trouvé que les buveurs de café ont un risque de mortalité modestement moins élevé que les non-buveurs" a expliqué le chercheur. "Ceux qui bu au moins deux ou trois tasses par jour avaient 10 ou 15% de risques de mortalité en moins pendant les 13 ans que durait l'étude."
Les effets du café seraient même plus efficaces pour les femmes, chez qui les chercheurs ont constaté -15% de décès contre 10% chez les hommes. Aucune différence n'a été constatée encore buveurs de décaféinés et amateurs d'expressos serrés.
La différence reste relative, car il ne s'agit pas non plus d'abuser du café. Car l'effet s'inverse au-delà de cinq tasses par jour : le risque de cancer augmente.
Plus particulièrement la boisson réduirait les risques d'accidents cardio-vasculaires, d'attaques cérébrales, de maladies respiratoires mais aussi de diabète et d'infections.
Mais il ne s'agit pour l'instant que d'hypothèses. "Ces résultats donnent certaines assurances sur le fait que cette boisson n'est pas néfaste pour la santé", concluent prudemment les chercheurs. Aucune relation de cause à effet ne peut être prouvée par ce types d'études, mais ces résultats permettent d'orienter les futures recherches dans la bonne direction. 
Lu sur NPR.org

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !