Laurent Wauquiez refuse toute alliance avec LREM pour les municipales de 2020 | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Laurent Wauquiez refuse toute alliance avec LREM pour les municipales de 2020
©ERIC FEFERBERG / AFP

L'homme qui a dit non

Laurent Wauquiez refuse toute alliance avec LREM pour les municipales de 2020

Une alliance avec La République en marche ? "C'est hors de question", a déclaré le président des Républicains, ce samedi.

Laurent Wauquiez a profité d'un weekend de mobilisation dans les fédérations LR pour s'adresser aux militants lors d'un live sur Facebook.

Après les déclarations du délégué général de LREM Christophe Castaner, qui a ouvert la porte à des alliances avec le PS ou LR, le président des Républicains a été clair : "C’est hors de question'.

"Je n’aime pas ces petites alliances, ces petites tambouilles où on s’entend sur le dos des Français, des électeurs, pour surtout se partager le pouvoir. C’est toute la comédie que je déteste. Et je pense que ce qui a tué les Républicains, c’est qu’au fond on a fini par se définir en fonction du Front national, en fonction des socialistes, en fonction d’En marche. Moi, je porte nos couleurs. Et donc je veux qu’on ait des candidats partout", a-t-il expliqué.

Cette déclaration intervient peu de temps après un article qui avait fait polémique au sein de LR. Selon le JDD, Laurent Wauquiez a récemment déclaré en interne : "On aura des candidats LR partout, mais on ne se mêlera pas de la composition des listes", ce qui laissait sous-entendre des rapprochements possibles avec LREM.

Lors de ce Facebook Live, Laurent Wauquiez est aussi revenu sur l'affaire du tract "Pour que la France reste la France" qui empoisonne le parti depuis plusieurs jours. "Je l’ai choisi moi-même, on l’a partagé avec notre équipe, et je l’assume totalement parce que je pense que c’est une question essentielle", a déclaré le président du parti.

Lu dans Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !