Laurent Berger (CFDT) : "il faut davantage réguler le recours au télétravail" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Laurent Berger (CFDT) : "il faut davantage réguler le recours au télétravail"
©

Tous à la maison

Laurent Berger (CFDT) : "il faut davantage réguler le recours au télétravail"

Le secrétaire général de la CFDT s'est exprimé ce dimanche matin lors du Grand Jury LCI-Le Figaro-RTL sur les conditions de travail des salariés à distance.

Le Premier ministre Jean Castex l'a confirmé lors de sa dernière allocution. Les entreprises, lorsqu'il est possible, doivent imposer à leur salariés quatre jours de télétravail par semaine. Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, s'est montré favorable à cela, mais aussi à la journée en présentiel afin que les employés puissent "souffler". 

Lors de cet entretien, il déplore que cette indication ne soit pas suivi par toutes les entrperises : "Certaines entreprises doivent faire l'effort de davantage le déployer. Dans un certain nombre de cas, les entreprises ne font pas confiance aux salariés, et imposent plusieurs journées en présentiel. Il y a des salariés pour qui le nombre de jours en télétravail n'est pas de quatre par semaine, il est moindre. Il faut le dénoncer.". 

Pour amener les entreprises au télétravail, il ne préconise pas un système de bonus-malus, mais plutôt le recours aux contrôles. Un autre contrôle doit être fait sur les conditions de travail des salariés lorsqu'ils travaillent de chez eux. Il signale qu'"Au moment du couvre-feu à 18h, des salariés se retrouvaient à finir leur journée à cette heure-ci, sans quasiment aucune pause, et ne pouvaient plus sortir". Il préconise alors que les entreprises revoient la manière dont ils organisent leur travail . 

Sur la continuité du télétravail il souhaite que "Le travail, c'est de la compétence collective, du rapport humain, du lien social, mais nous aurons à l'avenir davantage de télétravail dans un tas de secteurs, et c'est plutôt souhaitable.". 

Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !