Armstrong de nouveau poursuivi pour dopage | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Sport
Armstrong de nouveau poursuivi pour dopage
©

Ca s'en et ça revient...

Armstrong de nouveau poursuivi pour dopage

Il est maintenant dans le viseur de l'agence américaine anti-dopage et privé de compétition.

Le cycliste américain Lance Armstrong, septuple vainqueur du Tour de France, est de nouveau sur la sellette pour des soupçons de dopage. Cette fois, c'est l'agence américaine anti-dopage qui l'a dans son viseur. Une procédure qui, si elle aboutit, pourrait conduire à l'annulation pure et simple de ses sept victoires à Paris. Conséquence immédiate de l'enquête : le sportif, reconverti dans le triathlon, a été suspendu de toute compétition.

Le Washington Post, qui s'est procuré la lettre d'accusation de l'agence américaine anti-dopage, fait la liste des faits qui pèsent sur Armstrong. Le cycliste et cinq personnes qui l'ont côtoyé pendant sa carrière - trois médecins, un entraîneur et son directeur sportif Johan Bruyneel - sont soupçonnés d'avoir mis en place un vaste système de dopage entre 1998 et 2007.

Parmi les éléments venant soutenir cette thèse, les témoignages de dix cyclistes et des échantillons de sang prélevés pendant le bref retour du champion à la compétition entre 2009 et 2010 qui "témoignent de manipulations sanguines, notamment de l'usage d'EPO et/ou de tranfusions". 

"Je n'ai jamais été dopé, et, contrairement à beaucoup de mes accusateurs, j'ai concouru en tant qu'athlète d'endurance pendant 25 ans, sans pic de performance, j'ai passé plus de 500 tests de dépistage et tous étaient négatifs", a réagi Armstrong. "Ce sont les mêmes accusations et les mêmes témoins que le ministère de la Justice a choisi de ne pas poursuivre après une enquête de deux ans. Ces charges sont sans fondement, motivées par le dépit et construites à travers des témoignages achetés et payés par les promesses de l'anonymat et l'immunité".

En effet, toutes les charges pesant contre le cycliste ont été récemment abandonnées dans une enquête au civil, également pour des faits de dopage.

Lu sur The Washington Post

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !