Lactalis "dément" avoir écoulé 8.000 tonnes de lait "potentiellement contaminé" après les révélations du Canard Enchaîné | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Lactalis "dément" avoir écoulé 8.000 tonnes de lait "potentiellement contaminé" après les révélations du Canard Enchaîné
©DAMIEN MEYER / AFP

Nouveau scandale ?

Lactalis "dément" avoir écoulé 8.000 tonnes de lait "potentiellement contaminé" après les révélations du Canard Enchaîné

La firme a tenu à réagir après de nouvelles révélations de l'hebdomadaire dans l'édition du mercredi 24 octobre.

Sommes-nous au bord d'un nouveau scandale sanitaire de grande ampleur au sein du groupe Lactalis ? 

Le groupe vient de démentir fermement ce mercredi 24 octobre avoir vendu 8.000 tonnes de lait en poudre "potentiellement contaminé". Lactalis vient de publier un communiqué afin de réfuter ces accusations. Le groupe "condamne fermement" des "accusations sans fondement".  

"Les 8 000 tonnes visées par Le Canard enchaîné ont été fabriquées sur la tour 2 non-objet de la contamination et conditionnées sur un circuit d'ensachage indépendant".

Les produits mentionnés par la rédaction de l'hebdomadaire satirique "n'étaient pas concernés par le retrait/rappel" selon le communiqué. 

Selon Lactalis, la contamination de lait infantile à la salmonelle, en 2017, a "toujours été limitée à la tour 1" de l'usine, qui a depuis été définitivement fermée.  

Cette révélation d'un potentiel scandale sanitaire a été dévoilée par la rédaction du Canard Enchaîné ce mercredi. La rédaction de l'hebdomadaire s'est appuyée notamment sur des documents transmis par la préfecture de Mayenne. Ces documents ont été rendus publics par la Commission d'accès aux documents administratifs après les demandes des familles de victimes du lait contaminé.   

"Venues tout droit de l'usine Lactalis de Craon (Mayenne), 8.000 tonnes de lait en poudre présentant un risque de contamination par la salmonelle ont été délayées dans une myriade de flans industriels et de desserts lactés", selon l'hebdomadaire satirique. 

Lu sur France Info

Le sujet vous intéresse ?

À Lire Aussi

Sécurité alimentaire : pourquoi le scandale Lactalis ne doit pas nous faire oublier que les dangers pour les consommateurs français n’ont jamais été aussi faiblesPesticides, nourritures ultra-transformées et cancers, scandale Lactalis : l’ère de la sécurité ou de l’insécurité alimentaire ?Richard Ramos : « Je vous garantis que la commission d’enquête sur Lactalis vérifiera méticuleusement que les produits contaminés ont bien été détruits »Le groupe Lactalis est autorisé à commercialiser à nouveau son lait infantile

Mots-Clés

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !