La villa corse de Nicolas Hulot fait polémique | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
La villa corse de Nicolas Hulot fait polémique
©Reuters

Diminution…

La villa corse de Nicolas Hulot fait polémique

Selon Le Point, le prix et la surface de sa propriété figurant sur sa déclaration d'intérêt sont inférieurs aux informations affichées sur l'annonce de mise en vente.

Ce jeudi 1er février, Le Point révèle que le ministre de la Transition écologique, Nicolas Hulot, aurait modifié les informations concernant sa maison corse, dont la surface et le prix, dans sa déclaration de patrimoine, publiée en décembre dernier par la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP). En effet, il aurait déclaré que sa villa sur l’île de Beauté faisait 334 mètres carrés et que le terrain, lui, était de 3 hectares. Quant à sa valeur, elle était estimée à 1.050.000 euros. Seul hic, en 2016, alors que l’ancien présentateur d’Ushuaia voulait mettre sa demeure en vente, il n’aurait pas fourni les mêmes informations.  

Des informations erronées

En effet, Le Point a retrouvé l’annonce de Sotheby’s, l’agence immobilière chargée à l’époque de vendre la maison de Nicolas Hulot. Le texte décrit, selon Le Point, une “propriété exceptionnelle de 3,5 hectares” offrant “un panoramique unique et privilégié sur les aiguilles de Bavella” ainsi qu’une villa “construite en pierre de taille et en red cedar” de “350 mètres carrés habitables et 150 mètres carrés de dépendances”. L’agence immobilière de luxe espérait alors vendre le bien pour 2 à 5 millions d’euros, selon le site de l’hebdomadaire. “Le prix conseillé par l’agence était stratosphérique. J’ai fait procéder à une expertise, qui a conclu à une valeur inférieure”, s’est défendu le ministre.

Sauf que, là encore, il y a un problème. Selon Le Point, l’été 2016, l’expertise aurait en effet conclu que la surface de la maison ne dépassait pas 300 mètres carrés et le terrain 2,6 hectares, soit beaucoup moins que les surfaces indiquées dans la déclaration de patrimoine. “Un champ n’appartenant pas à Nicolas Hulot est imbriqué dans la propriété, ce qui explique sans doute ces différences de métrage”, a affirmé Me Laffont, avocate de Nicolas Hulot. Des explications qui auraient convaincu la HATVP qui n’a pas fait de remontrances au ministre sur ce bien immobilier.

Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !