La Russie aurait espionné Israël depuis la Syrie | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
La Russie aurait espionné Israël depuis la Syrie
©Reuters

Découvert

La Russie aurait espionné Israël depuis la Syrie

L'Armée syrienne libre a posté une vidéo dévoilant une base secrète russo-syrienne dans le Golan près de la frontière avec Israël.

Une découverte qui risque de refroidir un peu plus les relations internationales. Les forces de l'Armée syrienne libre (ASL) ont pris d'assaut une installation secrète de renseignements russes et syriens à quelques kilomètres de la frontière avec Israël, sur le plateau du Golan. Cette découverte a été réalisée après que l'armée libre ait délogé des combattants de Bachar el-Assad d'une ville située au sud de Damas, révèle mercredi le Daily Beast.

Dans une vidéo postée sur Youtube, montrant l'intérieur de la base, située à al-Ahra, les combattants de l'ASL montrent des photographies de hauts officiers russes visitant les lieux accrochées aux murs, ainsi que des registres de noms. Une carte en russe montrant les positions de l'armée israélienne est également affichée au mur. Ces images confirmeraient les informations publiées ces derniers mois par les médias israéliens indiquant que le gouvernement russe disposait d'une base de renseignements dans cette zone.

Pour l'opposition syrienne, l'ensemble des documents, s'ils s'avèrent authentiques, prouveraient une implication russe dans la guerre civile en Syrie. De leur côté, des fonctionnaires de la Défense américains assurent que l'authenticité des images peut être tangibles. Pour eux, selon le Daily Beast, ces révélations ne sont pas forcément la preuve que l'installation ait été contrôlée directement par Moscou mais pourrait signifier que les Russes permettaient au régime de Bachar el-Assad de suivre les troupes rebelles, notamment en interceptant leur communication.

Un porte-parole de l'Armée syrienne libre a déclaré que 15 militaires russes avaient été aperçus à Al-Harah avant que le poste de surveillance ne soit pris d'assaut. "Ils ont été exfiltrés il y a deux semaines par le régime de Damas", poursuit Firas Al Hawrani.

Lu sur The Daily Beast

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !