La réforme de la SNCF approuvée par le Sénat | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
La réforme de la SNCF approuvée par le Sénat
©JACQUES DEMARTHON / AFP

Le texte de plus en plus proche du terminus

La réforme de la SNCF approuvée par le Sénat

Le Sénat a adopté en première lecture la réforme ferroviaire ce mardi 5 juin.

Mauvaise nouvelle pour les syndicats les plus mobilisés contre le projet de réforme du gouvernement. Le Sénat a adopté ce mardi en première lecture la réforme ferroviaire.  Le texte a été voté par  240 voix pour et 85 contre. 

Cette loi sera au cœur d’une commission mixte paritaire chargée de trouver un texte commun entre les députés et les sénateurs. Les parlementaires ont remanié à la marge le texte qui avait déjà reçu l’aval de l’Assemblée nationale. 
Sud-Rail avait appelé à un rassemblement devant le Sénat à 14 heures, ce mardi 5 juin. Les syndicats sont en pleine réflexion sur la suite éventuelle à donner au mouvement. 
Des amendements ont été introduits avec l’aval du gouvernement et sur proposition des syndicats réformistes. Ces dispositifs doivent apporter un certain nombre de garanties comme une ouverture réussie à la concurrence ou bien encore le maintien d’un haut niveau de sécurité et de sûreté au sein du ferroviaire. 
Les grands axes de la réforme n’ont pas été modifiés sur la fin du statut de cheminot pour les nouvelles personnes embauchées ou bien encore sur l’ouverture à la concurrence.
Le texte de loi est donc sur de bons rails. Il sera examiné le 13 juin en commission mixte. L’intersyndicale songe à lancer une nouvelle journée de mobilisation « sans cheminots » le 12 juin. La grève doit s’achever le 28 juin. Les syndicats ont longtemps fait planer la menace d’une grève prolongée pendant les congés estivaux.  
Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !