La popularité de la CGT a fortement chuté | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
La popularité de la CGT a fortement chuté
©

Dégringolade

La popularité de la CGT a fortement chuté

Le niveau de mauvaise opinion à l'égard de la CGT atteint ainsi 63%, soit le plus haut mesuré par l'Ifop depuis 2002.

Moins d'un tiers des Français disent avoir une bonne opinion du syndicat CGT (31%), selon un sondage Ifop pour Dimanche Ouest-France. Cela représente une baisse de 14 points par rapport à un sondage réalisé en mars 2013, juste avant l'élection de Thierry Lepaon comme secrétaire général (le 22 mars 2013).

"Le niveau de mauvaise opinion à l'égard de la CGT atteint ainsi 63%, soit le plus haut mesuré par l'Ifop depuis 2002", observe l'institut de sondage.


Alors que les élections professionnelles dans la fonction publique viennent de se terminer, le syndicat peut se rassurer en notant que son niveau de bonne opinion est un peu plus élevé chez les salariés du secteur public (41%). Le score de bonne opinion atteint 52% chez les sympathisants de gauche 52% et jusqu'à 68% chez les proches du Front de Gauche.

Les 65 ans et plus (17% de bonne opinion), les travailleurs indépendants (23%) et les sympathisants de l'UMP (18%) sont les plus défiants vis-à-vis de la CGT.

"Si le contexte syndical morose peut expliquer un fléchissement de la cote d'opinion de la CGT, à travers la défiance à l'égard des organisations syndicales et politiques, ainsi que le relatif échec des dernières mobilisations (grève à la SNCF, etc.), une baisse de cette ampleur est sans doute en partie imputable à l'agitation médiatique continue des derniers mois autour du train de vie de Thierry Lepaon, actuel secrétaire général de la Confédération Générale du Travail", estime l'Ifop.

A lire aussi : Thierry Lepaon sauve sa tête à la CGT mais demeure un mort vivant à la hauteur de ses prédécesseurs


L'enquête a été réalisée du 3 au 5 décembre par questionnaire auto-administré en ligne auprès d'un échantillon de 1.002 personnes représentatif de la population française âgées de 18 ans et plus et choisies selon la méthode des quotas.

Lu sur La Tribune

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !