La (petite) polémique du jour : Emmanuel Macron fête son anniversaire à Chambord, Jean-Luc Mélenchon râle | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
La (petite) polémique du jour : Emmanuel Macron fête son anniversaire à Chambord, Jean-Luc Mélenchon râle
©LUDOVIC MARIN / AFP

Happy birthday Mr President

La (petite) polémique du jour : Emmanuel Macron fête son anniversaire à Chambord, Jean-Luc Mélenchon râle

Le président a loué, à ses frais, un gîte près du château de Chambord.

Emmanuel Macron aura 40 ans le 21 décembre. Pour fêter ce cap, il a décidé de s'offrir un weekend près du château de Chambord. "Le président et son épouse passent le week-end à titre privé dans le Loir-et-Cher, à proximité du château"de Chambord, a indiqué le palais présidentiel à l'AFP, précisant que ce déplacement se fait "sur les deniers personnels du président de la République" et qu'il est son premier weekend en privé depuis son élection.

Le président de la République est arrivé vendredi soir à Chambord, où il a loué une ancienne maison forestière transformée en gîte 4 étoiles, la Maison des réfractaires, à quelques centaines de mètres du chateau. Ce samedi après-midi, il s'est rendu au zoo de Beauval qui héberge le bébé panda dont son épouse est la marraine. La soirée d'anniversaire du président se déroulera dans la soirée dans les salons du château, après la fin des visites du public.

Ce choix du chef de l'Etat a été critiqué par Jean-Luc Mélenchon, le leader de la France insoumise. "Pourquoi est-ce qu’il s’en va célébrer son anniversaire à Chambord ? Quelle drôle d’idée ! Je suis tellement républicain que tout ce qui touche aux symboles royalistes m’exaspère, je trouve ça ridicule. Mais il en faut pour tous les goûts. Chambord, c’est un peu traditionnel. C’est les rois de France de la Renaissance. Rien à voir avec l’obscurantisme libéral dont il est le porteur",a-t-il dit.

Lu dans La nouvelle république

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !