La NSA recueille des millions de photos sur Internet chaque jour | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
De nouvelles révélations sur la NSA
De nouvelles révélations sur la NSA
©Reuters

Souriez, vous êtes collectés

La NSA recueille des millions de photos sur Internet chaque jour

Selon des documents exploités par le New York Times, l'agence de renseignement américaine aspire des millions de photos sur la Toile pour son programme de reconnaissance faciale.

Des photos Facebook, aux selfies affichés sur Twitter en passant par les souvenirs de vacances envoyés par de millions de personnes, toutes ces données reposent très certainement dans les serveurs des services secrets américains. Le New York Times révèle dans son édition de dimanche que la NSA a mis en place ces quatre dernières années un vaste programme de collecte d'images sur Internet afin d'améliorer ses technologies de reconnaissance faciale.

Les documents de la NSA, donnés au New York Times par l'ancien consultant Edward Snowden aujourd'hui réfugié en Russie, démontrent que l'organisme américain intercepte des "millions de photos par jour". La NSA largue ses filets  sur Internet : emails, réseaux sociaux, visioconférences. L'agence américaine indique dans ces documents que "l'image dit tout" : les responsables de l'agence estiment que les avancées de la technologie pourraient révolutionner la façon dont le renseignement américain repère ses cibles.

On ne sait pas précisément combien de personnes, notamment d'Américains, ont été la cible de l'interception de ces photos, selon le journal, qui rappelle que les lois sur la défense de la vie privée aux Etats-Unis n'assurent pas de protection en matière de reconnaissance faciale. Une porte-parole de la NSA a toutefois souligné auprès du "NYT" que l'agence aurait besoin d'une approbation au niveau judiciaire pour l'utilisation de photos d'Américains qu'elle aurait recueillies via ses programmes de surveillance.

Lu sur lefigaro.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !