La (nouvelle) triche organisée | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
La (nouvelle) triche organisée
©

Les sous-doués 2.0

La (nouvelle) triche organisée

Comment Google Books, Google Scholar et Amazon perturbent-ils le travail universitaire?

Internet est-il en train de mettre à bas l'honnêteté intellectuelle à l'université? C'est la question posée par le site américain Big Think, qui a été interpellé par le témoignage récemment publié par un jeune américain qui gagne sa vie en écrivant les devoirs et mémoires universitaires d'étudiants prêts à payer pour ses services. Jusque là, pas grand chose d'original. Sauf que le fraudeur professionnel confie ne jamais mettre les pieds dans une bibliothèque. Il travaille uniquement en consultant ce qui est disponible en ligne sur Google BooksGoogle Scholar, et à partir des résumés sur le site Amazon. Si cet éternel étudiant travaille ainsi, pourquoi les étudiants ordinaires n'en feraient pas de même?

"La combinaison d'AmazonGoogle ScholarGoogle Books et d'autres fournisseurs de contenus et de bases de données en ligne est non seulement en train de rendre obsolète le fait d'aller étudier à la bibliothèque de l'université, mais cela circonvient le lent processus de récolte des sources qui est la préparation d'un travail académique original et sérieux"

S'il est désormais si facile de tricher, y compris dans les meilleures universités, Big Think propose de mettre en place de nouveaux modes d'évaluation, comme des oraux ou des travaux en groupe à réaliser en temps réel.

 

Lu sur Big Think

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !