La mortalité routière en hausse de 2,1% sur le début 2016 | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
La mortalité routière en hausse de 2,1% sur le début 2016
©YouTube

Prudence

La mortalité routière en hausse de 2,1% sur le début 2016

Les chiffres ont été annoncés vendredi par l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR), dans son bilan provisoire d'avril 2016. Une tendance générale à la hausse du nombre de morts sur les routes se confirme depuis douze mois.

D'après le baromètre de l'ONISR établi pour avril 2016, sur les quatre premiers mois de l'année 2016, on déplore 20 personnes de plus tuées sur les routes (+2.1%) par rapport à l'an dernier, assorti d'une légère hausse des accidents corporels. Une tendance qui se confirme sur les 12 mois écoulés, avec une hausse de la mortalité routière de 2.9%.

Une note positive toutefois. Pour le mois d'avril 2016, l'ONISR recense 245 décès dus aux accidents de la route. C'est moins qu'en avril 2015, où ce chiffre était 5% plus élevé, avec une mortalité routière de 258 personnes. Du côté des blessés, c'est aussi une baisse moyenne de 9% par rapport à avril 2015.

Histoire de nuancer encore ces résultats, il est utile de rappeler qu'il s'agit d'un bilan provisoire, même si la probabilité d'évolution de ces chiffres reste faible :

"Pour le mois écoulé et les derniers mois précédents, ils reposent sur un dispositif de remontées rapides assurées en fin de mois par les forces de l'ordre. Il s'agit ici d'estimations provisoires des résultats du mois. Ces estimations initiales sont établies par extrapolation afin de compenser les décès tardifs sous 30 jours et de pallier divers autres écarts « structurels » ou systématiques entre remontées rapides et données définitives du Fichier national des accidents corporels (dit "Fichier BAAC")", peut-on lire sur le baromètre d'avril de l'ONISR.

A LIRE AUSSI : La fin de l’humanité, c'est maintenant : vous avez 10 fois plus de chances de mourir dans un cataclysme planétaire que dans un accident de la route

Lu sur FranceTV Info

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !