La mort de Lars Vilks, le caricaturiste suédois de Mahomet dans un accident de voiture provoque des polémiques | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Lars Vilks
Lars Vilks
©FRANCOIS CAMPREDON / AFP

Questions

La mort de Lars Vilks, le caricaturiste suédois de Mahomet dans un accident de voiture provoque des polémiques

Il est décédé avec ses deux gardes du corps dimanche 3 octobre

Dimanche 3 octobre, c’est dans un accident de la route que Lars Vilks, le caricaturiste suédois de Mahomet, est mort, à l’âge de 75 ans, avec deux de ses gardes du corps. La piste criminelle a été écartée selon Le Monde.

Mais la violence du crash et ce qui a pu causer l’accident alimentent les discussions en Suède : pourquoi un peu avant 15 h 30, à hauteur de Markaryd, une petite bourgade du centre de la Suède, le véhicule a-t-il brutalement passé la glissière de sécurité sur l’autoroute E4, pour aller percuter de plein fouet un camion qui arrivait en sens inverse et prendre feu ?

L’hypothèse privilégiée est celle de l’éclatement d’un pneu. Le chauffeur aurait perdu le contrôle du véhicule. Les journaux, cependant, ont révélé que la voiture – une Range Rover blindée, capable de résister à une attaque à la grenade et même à la bombe – venait de passer avec succès le contrôle technique.

La compagne de l’artiste – restée anonyme pour des raisons de sécurité – a fait part de sa colère. Le couple, qui s’était rencontré en 1989, avait demandé à s’installer chez elle, mais la police avait toujours refusé, arguant qu’elle ne pouvait pas les protéger tous les deux.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !