La Loi Travail adoptée par l'Assemblée nationale en deuxième lecture, sans motion de censure de gauche | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
La Loi Travail adoptée par l'Assemblée nationale en deuxième lecture, sans motion de censure de gauche
©Reuters

Adopté

La Loi Travail adoptée par l'Assemblée nationale en deuxième lecture, sans motion de censure de gauche

Mardi 5 juillet, le Premier ministre avait de nouveau engagé la responsabilité de son gouvernement en vertu de l'article 49-3 de la Constitution.

Le projet de Loi travail a été adopté ce mercredi par l'Assemblée nationale en deuxième lecture. Les opposants de gauche n'ont pas réussi à réunir le nombre de députés nécessaire pour déposer une motion de censure du gouvernement.

Mardi 5 juillet, le Premier ministre avait de nouveau engagé la responsabilité de son gouvernement en vertu de l'article 49-3 de la Constitution. Les opposants à la réforme du code du travail disposaient d'un délai de 24 heures pour déposer une motion de censure. La droite, contrairement à ce qu'elle avait fait lors de la première lecture du texte à la mi-mai, a choisi de ne pas en déposer en deuxième lecture.

"La gauche de la gauche", qui rassemble le Front de gauche, des écologistes, et des "frondeurs" socialistes, n'a pu réunir les 58 signatures de députés nécessaires pour pouvoir déposer une "motion de censure progressiste". Seulement 56 députés ont signé la motion.

>>>> À lire aussi : Nouveau 49.3 sur la loi Travail : entre Valls l'autoritaire et Hollande le rond, qui joue à quoi désormais ?

Lu sur France TV Info

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !