La loi Macron "prouve que la politique peut encore changer la vie" (selon Emmanuel Macron) | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
La loi Macron "prouve que la politique peut encore changer la vie" (selon Emmanuel Macron)
©REUTERS/Benoit Tessier

Économie

La loi Macron "prouve que la politique peut encore changer la vie" (selon Emmanuel Macron)

Un an après l'adoption de la loi, Emmanuel Macron tire un bilan évidemment rose.

Un an après l'adoption de la loi "pour la croissance, l'activité et l'égalité des chances économiques", dite loi Macron, le ministre éponyme s'est félicité de son application et de son bilan, dans une interview à La Dépêche du Midi. "Cette loi porte une série de mesures très concrètes qui ont commencé à changer le quotidien des français", a déclaré Emmanuel Macron. "Cette loi prouve que la politique peut encore changer la vie."

"Un an après, la quasi-totalité de la loi est en application : 60% de cette loi était directement applicable, donc en vigueur depuis un an, et les 40% restants nécessitaient des décrets qui ont quasiment tous été pris."

La loi Macron, on se le rappelle, était un fourre-tout de mesures d'orientation relativement libérales. Elle a par exemple libéralisé l'offre de transport par autocar en concurrence avec les lignes SNCF, élargi l'accès à certaines professions régelementées, et assoupli le travail le dimanche et la nuit dans les zones touristiques. A l'époque, son passage avait nécessité le recours à l'engagement de la confiance du gouvernement par le biais de l'article 49 alinéa 3 de la Constitution. 

A LIRE AUSSI : Loi Macron : itinéraire d'une loi économique vidée de son contenu pour devenir une arme politique au service d'un Manuel Valls en mal d'autorité

Lu sur LCP

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !