La journaliste Véronique Robert, blessée à Mossoul, est décédée | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Media
La journaliste Véronique Robert, blessée à Mossoul, est décédée
©MOHAMED EL-SHAHED / AFP

Disparition

La journaliste Véronique Robert, blessée à Mossoul, est décédée

La journaliste française, blessée lundi par l'explosion d'une mine, est décédée, a annoncé France télévisions.

Véronique Robert, journaliste française blessée lundi à Mossoul par l'explosion d'une mine, n'a pas survécu à ses blessures, a annoncé France Télévisions ce samedi dans un communiqué.

 

"Opérée à Bagdad, la journaliste avait été transférée dans la nuit de jeudi à vendredi à l'hôpital Percy proche de Paris", précise France Télévisions.

Véronique Robert préparait un reportage pour l'émission "Envoyé spécial", sur la traque des djihadistes français en Irak. Elle a été blessée aux côtés de ses confrères français Stephan Villeneuve et irakien Bakhtiyar Addad, qui sont morts dans cette explosion à Mossoul. Lors de l’explosion, ils suivaient à pied l’avancée de l’armée irakienne contre les djihadistes de l’EI, dans le quartier de Ras Al-Jadah, selon Reporters sans frontières (RSF).

L'Élysée a annoncé mardi que Stephan Villeneuve allait être fait chevalier de la Légion d'honneur à titre posthume.

Samuel Forey, un troisième journaliste français qui accompagnait Stephan Villeneuve et Véronique Robert, avait aussi été blessé légèrement dans cette explosion.

Lu dans Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !