La fusion de la Société Générale et du Crédit du Nord va entraîner la fermeture de 600 agences | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Société Générale
Société Générale
©Justin TALLIS / AFP

Union

La fusion de la Société Générale et du Crédit du Nord va entraîner la fermeture de 600 agences

Le rapprochement de leurs réseaux d'agences bancaires serait réalisé sans départ contraint

Dans un communiqué, la Société Générale annonce "deux initiatives stratégiques majeures dans la banque de détail en France à travers le projet de rapprochement de Crédit du Nord et Société Générale d’une part, et le renforcement du développement de Boursorama d’autre part."

"La combinaison des réseaux bancaires Crédit du Nord et Société Générale permettra de constituer un nouvel ensemble au service de près de 10 millions de clients (entreprises, professionnels et particuliers)" ajoute la Société Générale.

Mais il y aura moins d'agences précise le communiqué : "Le Groupe entend préserver la même empreinte territoriale tout en réduisant le nombre d’agences grâce à la grande proximité géographique des agences des deux enseignes dans une même ville. Le dispositif passera ainsi d’environ 2 100 agences à fin 2020 à environ 1 500 à fin 2025."

« il n’y aura aucun licenciement, aucun départ contraint », a assuré à l’AFP Sébastien Proto, directeur général adjoint du groupe, estimant que les départs naturels ces prochaines années permettront de mener à bien le projet tout en continuant à recruter.

Par ailleurs, selon la Société Générale : "Leader incontesté des banques françaises en ligne avec plus de 2,5 millions de clients" Boursorama "se fixe désormais pour objectif d’atteindre plus de 4 millions de clients en 2023 et 4,5 millions en 2025."

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !