La France aurait mis en place un vaste système de surveillance depuis 2007 | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
La France aurait mis en place une surveillance généralisée
La France aurait mis en place une surveillance généralisée
©Reuters

Big Brother

La France aurait mis en place un vaste système de surveillance depuis 2007

Selon des révélations du Monde, ce sont des "des milliards de données" qui ont été recueillies par les services de renseignement, en toute discrétion.

Alors que le débat autour de la loi sur le renseignement bat son plein à l'Assemblée nationale, le Monde révèle que les services de la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE) accumulent depuis 2007 une quantité phénoménale de données en France et à l'étranger. 

A LIRE AUSSI - Pourquoi la loi renseignement passe largement à côté de la diversité des menaces qui pèsent sur la France

C'est la Plateforme nationale de cryptage et de décryptement (PNCD), une entité obscure, classée "secret-défense" des renseignements qui s'occupe de cette tâche. Selon le quotidien, tous les gouvernements successifs ont validé son existence, sans que celle-ci ne soit formelle, avec un budget "dilué au cœur du budget de l’Etat."

"La PNCD semble avoir pris une place exorbitante au sein de l’organisation du renseignement en France et couvre des champs juridiques si différents qu’aucun cadre ne paraît, à lui seul, pouvoir le mettre en conformité avec la loi" explique Le Monde. Le captage des données se fait par satellites mais surtout via les câbles sous-marins qui font transiter la plupart des informations. La quantité de données est telle que les différentes agences du renseignement disposent de personnel directement sur place pour piocher dans les données. Et elles ne sont pas les seules. La NSA ou la Grande-Bretagne réclament régulièrement des blocs d'informations à Paris. 

Cette révélation, si elle est confirmée, rendrait caduque n'importe quelle loi sur le renseignement puisque la PNCD reste invariablement dans l'ombre. Aucun membre de l'exécutif (ou ancien membre) n'a pour l'instant réagi.

 

Lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !