La découverte de nouveaux fossiles nous en apprend plus sur les origines de l’homme moderne | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
La découverte de nouveaux fossiles nous en apprend plus sur les origines de l’homme moderne
©

Avancée

La découverte de nouveaux fossiles nous en apprend plus sur les origines de l’homme moderne

Les fossiles ont été découverts au Kenya.

De nouvelles découvertes sur les origines de l’homme moderne. Des fossiles découverts au Kenya apportent en effet la preuve que deux espèces d’Homo erectus, auquel appartient l’Homme moderne, Homo habilis et Homo rudolfensis, ont co-existé sur le continent africain il y a près de deux millions d’années.

Ces découvertes confirment donc que « l’évolution humaine n’est manifestement pas la ligne droite » qui a pu être tracée, comme l’a expliqué Fred Spoor qui a dirigé les analyses scientifiques.

Toutefois, des experts estiment qu’il faut rester prudent sur la manière dont doivent être interprétés ces résultats.

Les fossiles, une face, une mâchoire inférieure complète, et une partie d’une seconde mâchoire inférieure, ont été découverts entre 2007 et 2009 à l’est du lac Turkana par le projet de recherche Koobi Fora.

Lu sur Nature

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !