La cote de popularité de François Hollande encore en baisse | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
La cote de popularité de François Hollande encore en baisse
©

Bientôt du pétrole ?

La cote de popularité de François Hollande encore en baisse

20% des Français sont satisfaits du président de la République, selon le baromètre Ifop pour le JDD. François Hollande redescend à son plus bas score de popularité, obtenu en novembre dernier.

Selon le baromètre mensuel Ifop pour le Journal du Dimanche,  le chef de l’Etat chute de deux points et égalise son plus mauvais score (20%), atteint en novembre. Il signe donc une fois encore le niveau le plus bas atteint par un Président depuis 1958. Plus précisément, 20% des Français se déclarent satisfaits du président de la République en février alors que 79% (+2) sont mécontents. 1% ne se prononcent pas.

Le journal tire la sonnette d'alarme, à 35 jours du premier tour des élections municipales : François Hollande est 22 points en dessous du score de François Mitterrand en février 1983, "un mois avant l’une des défaites les plus cinglantes de la gauche aux municipales", écrit le JDD. En février 2008, Nicolas Sarkozy était lui à 38% de satisfaits, juste avant la vague rose. Plus inquiétant encore pour le chef de l'Etat : il est lâché par une partie de son camp. Il perd 5 points au PS, 7 chez les écologistes et 1 au Front de gauche.

Jean-Marc Ayrault reste stable à 26%. Comme le mois dernier, 71% des sondés sont mécontents de son action. 3% ne se prononcent pas.

Sondage réalisé du 7 au 15 février par téléphone auprès d'un échantillon de 1.944 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !