La Corée du Nord se prépare à lancer des satellites : entre prouesse scientifique et provocation militaire | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Kim Jung Un est-il en train de défier la Corée du Sud ?
Kim Jung Un est-il en train de défier la Corée du Sud ?
©Reuters

Regain de tension

La Corée du Nord se prépare à lancer des satellites : entre prouesse scientifique et provocation militaire

La tension entre les deux Corées vient de croître quelques semaines seulement après les accords du 26 août dernier.

Pyongyang pourrait prochainement lancer un satellite à l'occasion des 70 ans du Parti Travailleur le 10 octobre prochain. La Corée du Nord insiste sur le fait que ces satellites n'auront aucun usage militaire et qu'il s'agit seulement d'exploration spatiale, ce qui d'après le directeur de l'agence spatiale nord-coréenne "est un droit souverain que la Corée du Nord entend exercer quelle que soit l'opinion des autres sur le sujet". 

Pourtant, la Corée du Sud ainsi que les Etats-Unis remettent en doute le caractère purement scientifique de cette décision. Selon eux, ces tirs de fusées ne seraient pas seulement destinés à mettre des satellites en orbites mais plutôt une façon de tester des missiles balistiques. Si des spécialistes de l'Institut américano-coréen de l'Université Johns Hopkins ont estimé que les fusées lancées pourraient désormais dépasser de 70% la taille de la fusée Unah-3 –qui avait donné lieu à des sanctions contre la dictature- envoyée en 2012.  Cependant, ces mêmes experts remettent en question le lancement même de cette fusée dans les mois à venir.  

Quoi qu'il en soit, la Corée du Sud a affirmée qu'elle percevrait tout tir de fusée comme une provocation, "tout tir de fusée par la Corée du Nord est un acte grave de provocation", a répliqué le porte-parole du ministère sud-coréen de la Défense Kim Min-Seok. D'après l'officiel sud coréen, procéder à un tel lancement reviendrait à violer la résolution de l'ONU interdisant au régime communiste d'avoir recours à la technologie des missiles balistiques. 

Il s'agit donc d'un regain de tension entre les deux Corées, quelques semaines seulement après qu'elles soient parvenues à trouver un terrain d'entente. D'autant plus que le lancement de ses satellites pourrait perturber les réunions des familles séparées entre le nord et le sud qui devraient avoir lieu du 20 au 26 octobre prochain. Or elles faisaient parties des mesures établies entre les deux pays ennemis le 26 août dernier. 

North Korea says its new satellite is in its ‘final phase,’ raising the prospect of a long-range rocket launch: http://t.co/Y1ZC91kwrr

Lu sur L'Express

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !