La Corée du Nord a testé avec succès une bombe H | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
La Corée du Nord a testé avec succès une bombe H
©Morgan Bourven

Folie

La Corée du Nord a testé avec succès une bombe H

Cet essai nucléaire, dix fois plus puissant que le précédent, est "une réussite totale" selon le régime.

La Corée du Nord a annoncé dimanche avoir mené un nouvel essai nucléaire, confirmant une information d'agences géologiques japonaises, qui avaient enregistré dans la nuit une "explosion" de magnitude 6,3 près de son principal site de tests atomiques.

Cet essai concerne une bombe à hydrogène destinée à être montée sur un missile à longue portée, a précisé le régime, qualifiant ce test de "réussite totale". 

Plus tôt dans la journée, Kim Jong un s'était rendu à l'Institut des armes nucléaires où il a "observé une bombe H destinée à être chargée dans le nouveau missile intercontinental", a rapporté l'agence de presse officielle nord-coréenne KCNA. La bombe "d'une puissance sans précédent" marque "une occasion très importante, le fait d'atteindre le but final qui est de parachever la force nucléaire de l'Etat", précise l'agence de presse.

Selon les premières estimations d'experts, cet essai serait près de dix fois plus puissant que les précédents, ce qui prouverait que l'engin était bien une bombe H. Le précédent essai, en septembre 2016, concernait une bombe de 10 kilotonnes. A titre de comparaison, celle qui avait été larguée sur Hiroshima avait une puissance de 15 kilotonnes.

Suite à cet essai, les condamnations de la communauté internationale ont été unanimes. Le président sud-coréen Moon Jae-In a demandé "la punition la plus forte" contre la Corée du Nord, y compris de nouvelles sanctions de l'ONU, "pour isoler complètement la Corée du Nord". 

La Chine a aussi demandé à Pyongyang de "cesser d'aggraver la situation" avec des "gestes qui ne servent pas ses intérêts". Cet essai, réalisé au nord-est de la péninsule coréenne, a été ressenti dans plusieurs provinces chinoises, créant une grande inquiétude dans la population. 

Emmanuel Macron a de son côté demandé dans un communiqué à la communauté internationale de "traiter cette nouvelle provocation avec la plus grande fermeté" pour que la Corée du Nord procède "au démantèlement complet, vérifiable et irréversible de ses programmes nucléaires et balistiques".

Le président américain Donald Trump et le président japonais Shinzo Abe ont aussi "réaffirmé l'importance d'une étroite coopération entre les États-Unis, le Japon et la Corée du Sud face à la menace croissante de la Corée du Nord".

Lu dans Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !