La Chine serait en train de construire son troisième (et gigantesque) porte-avions | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
La Chine serait en train de construire son troisième (et gigantesque) porte-avions
©

Mer de Chine

La Chine serait en train de construire son troisième (et gigantesque) porte-avions

Des sources proches de l'Armée populaire de la Libération aurait confié au South China Morning Post que la construction de ce navire extrêmement sophistiqué aurait commencé il y a un an.

La Chine serait sur le point de doter sa marine d'une nouvelle arme de première importance, celle d'un nouveau porte-avions. Un projet pharaonique, puisque les chantiers de Jiangnan à Shanghaï qui ont commencé, selon les sources, leurs travaux l'année dernière en auraient encore pour deux ans avant de finaliser la coque. 

Le porte-avions, nommé apparemment CV-18, serait doté d'un système de lancement high-tech novateur, utilisant l'électromagnétique, et devrait peser 80.000 tonnes. 

C'est une première pour la Chine qui n'avait aujourd'hui qu'un seul porte-avions, le Liaoning (70.000 tonnes). Ce dernier, de fabrication soviétique et inachevé, avait été racheté à l'Ukraine avant d'être rénové et terminé. 

Ce nouveau porte-avions sera un  un instrument de première importance dans la politique de contrôle maritime de son espace maritime souvent contesté par ses voisins. 

Il accompagnera le premier porte-avions de manufacture chinoise, de type 001A, qui doit rentrer en service cette année. Et, dans le même temps, pourra compter sur des pilotes formés à l'appontage, puisque la Marine nationale est en train de former aujourd'hui ces unités d'élite aéronavales. 

 

Lu dans le South China Morning Post

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !