La Californie décrète l'état d'urgence autour de Los Angeles en raison d'une fuite massive de méthane | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
La Californie décrète l'état d'urgence autour de Los Angeles en raison d'une fuite massive de méthane
©Capture écran/ Twitter de KTLA5

"Catastrophe écologique"

La Californie décrète l'état d'urgence autour de Los Angeles en raison d'une fuite massive de méthane

Identifiée le 23 octobre dernier, la fuite a rendu malade de nombreux habitants de la région. Plusieurs milliers ont été évacués en urgence.

L'état d'urgence a été décrété autour de Los Angeles par le gouverneur de Californie, à cause d'une fuite massive de méthane que les experts qualifient de catastrophe écologique majeure. Identifiée le 23 octobre dernier, la fuite qui a permis à d'importantes quantités de méthane de se déverser dans l'atmosphère, a rendu malade de nombreux habitants de la région, notamment à cause de l'additif utilisé pour identifier les fuites inodores de méthane.

A lire aussi : L'énorme fuite de gaz californienne aussi catastrophique pour l'environnement que 7 millions de voiture en train de rouler

"Toutes les agences gouvernementales vont utiliser leur personnel, équipement et infrastructures pour assurer une réponse continue et complète face à cet incident", a assuré le gouverneur Brown dans son communiqué.  La société de distribution Southern California Gas Co (Socal Gas) avait annoncé dernièrement avoir localisé la fuite dans un puits sous-terrain de gaz naturel sur le site d’Aliso Canyon, un ancien gisement de pétrole situé à une cinquantaine de kilomètres de Los Angeles. Pour réparer cet incident industriel, la compagnie de gaz avait annoncé le forage d'un second puits parallèle visant à détourner les émissions vers un réservoir naturel situé à 2 400 mètres de profondeur.

Une catastrophe écologie de grande ampleur

Selon les autorités, la fuite dégagerait entre 30 000 et 58 000 kg par heure de méthane dans l'atmosphère, "l'équivalent de 3/4 des émissions de toutes les raffineries de pétrole de la Californie en un an", a comparé Stephanie Pincetl, professeure de sciences environnementales.En somme, il s'agit d'une catastrophe écologique sans précédent. La direction de la qualité de l'air en Californie (California Air Resources Board) estime que la fuite est si importante qu'elle augmente la production de gaz à effet de serre de 25% dans toute la zone.

Lu sur La presse.Ca

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !