La bataille de certains industriels contre les applications qui donnent des notes à leurs produits alimentaires | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
Nutri-score
Nutri-score
©LAURIE DIEFFEMBACQ / BELGA / AFP

Transparence

La bataille de certains industriels contre les applications qui donnent des notes à leurs produits alimentaires

Les applications comme Yuka ou QuelProduit sont utilisées par des millions de Français

Mi-février, les fins limiers de la répression des fraudes ont débarqué dans les locaux parisiens de Yuka. La start-up, à qui l’on doit une application mobile notant la qualité nutritionnelle des produits industriels, le sait : ses appréciations, plébiscitées par 15 millions de Français dont 6 millions d’utilisateurs réguliers, ne sont pas toujours du goût des entreprises agroalimentaires. 

« L’enquête de la direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes [DGCCRF] semble avoir été lancée à la suite de l’intervention de certains industriels. Mais nous ne savons pas lesquels », raconte Julie Chapon, cofondatrice de Yuka.

La Fédération française des industriels charcutiers traiteurs (FICT) a obtenu, fin mai, du tribunal de commerce de Paris la condamnation de Yuka à supprimer le lien fait dans l’application entre chaque produit de charcuterie et un avis de l’Organisation mondiale de la santé évoquant les risques cancérigènes de la consommation de viande transformée. Yuca a fait appel.

Mais, se félicite Mme Chapon, « la FICT a été déboutée de sa demande de modifier notre manière de noter la charcuterie en tenant compte des nitrites. La note reste inchangée ».

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !